09/03/2016

La fiabilité du bilan social en question

 

Le bilan social est un document qui regroupe l’ensemble des données chiffrées permettant d’avoir une vision globale de la santé sociale d’une entreprise sur une période de 3 ans. Les entreprises de plus de 300 salariés doivent obligatoirement établir un bilan social chaque année.

 

 

En pratique, que constate-t-on ? 

 

–  Les données d’un bilan social  ne sont pas toujours comparables d’une année sur l’autre.

–  Les chiffres mentionnés manquent encore trop fréquemment de fiabilité et de précision.

–  La comparaison avec d’autres entreprises est difficile et, parfois même, peut induire en erreur.

 

 

 

 

A quoi tiennent ces difficultés ?

 

 La principale cause du manque de fiabilité de ces données chiffrées tient au fait qu’il n’y a pas de règles et de méthodes obligatoires pour établir un bilan social, contrairement à l’établissement des comptes sociaux de l’entreprise.

 

–  Pas de règle de permanence des méthodes.

–  Pas de contrôle professionnel externe,  tel le commissaire aux comptes, pour assurer la pertinence, la fiabilité et l’exhaustivité des données traitées.

– Pas de publication des documents assurant une transparence et une comparaison fiable des données entre entreprises d’un même secteur par exemple.

 

Conséquemment, l’analyse d’un bilan social et les leçons que l’on peut en tirer doivent être pondérées au regard notamment du manquement de règles obligatoires propres à son établissement.

 

Pour autant, les informations  sur l’évolution  de la précarisation, la stabilité et la croissance  des emplois, le  turn-over, les niveaux de rémunérations, l’absentéisme, la formation professionnelle, les conditions de travail… restent des indicateurs de gestion nécessaires à l’entreprise et à tous ses représentants.

 

 

 

  

 

L’idée d’encadrer la collecte, le traitement et le contrôle des données chiffrées par des règles et méthodes rigoureuses, transparentes et obligatoires, fiabiliserait utilement ce document pour tous les acteurs de l’entreprise et en ferait ainsi un véritable baromètre social.

 

 

Le bilan social constituerait alors un outil d’analyse et de compréhension de la situation sociale de l’entreprise, comme les comptes annuels constituent aujourd’hui un outil fiable et partagé d’analyse financière essentielle aux décideurs économiques et sociaux, aux banquiers et investisseurs aussi.

 

   

 

 

 

N’hésitez pas à commenter cet article et à partager votre expérience et les règles qui président à l’établissement du Bilan social dans votre entreprise.

 

Thomas FAJGELES

Thomas FAJGELES

Associé Groupe VOLENTIS
Expert-comptable & commissaire aux comptes
Formateur & médiateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une question ?

Un conseiller est à votre disposition.

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous rappellerons très rapidement.